espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

​Electricité verte et électricité « verte »

De nouveaux acteurs arrivent sur le marché des énergies renouvelables. Pionnier de l’électricité verte, Enercoop s'en réjouit car cela prouve que la transition énergétique est bel et bien en marche. C'est aussi l'occasion pour le seul fournisseur coopératif d'électricité 100% renouvelable de rappeler sa vision et ses spécificités.

Enercoop est un mouvement citoyen de fond qui aspire à un autre modèle énergétique, juste et soutenable. Pionnier de l’électricité verte, notre vision est celle d’une société dans laquelle chacun.e peut accéder à une énergie 100 % renouvelable ; un modèle sobre en énergie, local, organisé dans le cadre d'une gouvernance partagée, transparente et démocratique. C’est pourquoi nous sommes organisés en un réseau de sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC), où nous mettons notamment en relation producteurs et consommateurs dans une démarche de circuit court. Enercoop, c’est aujourd’hui un réseau de 10 coopératives (bientôt 11 avec la création prochaine de la coopérative Pays de la Loire) : les parties prenantes (consommateurs, producteurs, acteurs locaux, salariés...) décident et construisent ensemble cet autre modèle. Enercoop s'inscrit ainsi dans le courant de l'économie sociale et solidaire, système économique qui place l'homme, et non le capital, au cœur du projet. Les coopératives du réseau ont l'agrément Entreprise Solidaire d'Utilité Sociale (ESUS). Voici un premier point fondamental qui différencie Enercoop de l’ensemble des autres fournisseurs d’électricité.

Deuxième différence fondamentale : tandis que les fournisseurs d'électricité « verte » passent généralement par le marché de gros pour l’énergie, et par le marché des Garanties d'Origine (GO) pour la valeur verte, Enercoop achète directement son électricité et ses garanties d’origine à des producteurs, qui sont également sociétaires de leur coopérative Enercoop locale. L'objectif d'Enercoop est d'assurer 100% de son approvisionnement directement auprès de producteurs, et ce à l'échelle annuelle. Pour Enercoop, le flux physique de l'énergie et sa valeur verte ne sauraient être séparés.

En effet, la dissociation entre la garantie d’origine et le MWh initialement concerné permet à des fournisseurs de proposer des offres dites « vertes » car appuyées sur des garanties d’origine alors même que toute l’électricité achetée par le fournisseur provient d’une source non verte ! En achetant uniquement des GO et de l’électricité non verte sur le marché de gros, les autres fournisseurs « 100 % renouvelable » ne contribuent pas au développement de nouveaux moyens de production d’électricité renouvelable.

Pour être encore plus concret, les GO sur-rémunèrent de 0,2 à 1€ / MWh le producteur, pour un marché de l'énergie qui oscille autour de 35 € / MWh aujourd'hui. Enercoop sur-rémunère réellement ses producteurs en bonifiant les tarifs jusqu'à 4€ au delà-du prix de marché et pour des durées longues. Si "les garanties d’origines permettent aussi d’assurer que sur un an autant d’énergie que ce que leurs clients consomment a été injectée", elles ne proviennent sûrement pas des installations rémunérées par la facture des clients pour leur énergie puisque dissociée comme expliqué précédemment. Il est donc impossible de financer un projet d'énergie renouvelable grâce aux GO.

Enercoop au contraire, et c’est aussi une différence notable, accompagne le développement de nouveaux projets de production portés par des citoyens, des entreprises éthiques (Biocoop, Ethiquable par exemple) ou des collectivités (futur MIN de Nantes), et développe ses propres moyens de production. En Midi-Pyrénées par exemple, est en cours le développement de 10 centrales photovoltaïques au sol. Notre statut coopératif garantit une lucrativité limitée et au moins 57 % des bénéfices réinvestis dans le projet. A la différence des autres acteurs, Enercoop n'a pas d'actionnaires à rémunérer. Ainsi, le règlement des factures d’électricité des consommateurs d’Enercoop encourage véritablement et directement la production d’énergie renouvelable, sans se diluer auprès d’intermédiaires et en minimisant le recours aux marchés.

Pour ce qui concerne notre approvisionnement, voici nos chiffres pour l’année 2016 : 77 MW de puissance totale, 200 GWh de production annuelle, 80 producteurs hydraulique dont 60 % engagés pour au moins 5 ans, 26 producteurs éolien, 14 producteurs photovoltaïque et 2 producteurs biomasse. Ce mix énergétique essentiellement hydraulique s’explique par l’existence d’un monopole des opérateurs historiques sur l’achat d’électricité renouvelable subventionnée dont bénéficient les nouvelles installations de production. En octobre 2016, Enercoop a été le premier acteur à être agréé pour la gestion des contrats d'Obligation d'Achat (OA) d'électricité renouvelable issue de nouvelles installations de production et à mettre ainsi fin au monopole des opérateurs historiques. Si la levée de cette barrière devrait permettre de diversifier le mix énergétique d’Enercoop, le réseau reste vigilant quant à l'évolution du dispositif des garanties d'origine (GO) pour l’électricité subventionnée, afin que les GO ne soient pas dissociées des MWh produits.

Par ailleurs, le mix énergétique d’Enercoop va fortement évoluer du fait de la sortie du mécanisme de l’OA de nombreuses installations photovoltaïques et éoliennes à partir de 2018.

Enfin, concernant l’équilibre du réseau électrique, chacun sait que l'électricité se stocke difficilement ; il est donc nécessaire d'équilibrer en permanence, en temps réel, l'offre et la demande sur le réseau. La fonction d'équilibrage est techniquement supervisée par un gestionnaire du réseau de transport : historiquement, c’est à RTE (Réseau de Transport d’Électricité), une entreprise filiale d’EDF créée en 2000 (rachetée majoritairement par la Caisse des Dépôts en 2016), qu’a été confiée cette mission de contrôler en permanence l'adéquation entre production et consommation. RTE est en relation avec chaque Responsable d’Équilibre (RE), qui sur son propre périmètre, va avoir à charge de faire correspondre aux injections de leurs moyens de production, les soutirages des clients dont ils ont la « responsabilité ».

Enercoop achète à l'avance et en direct à ses producteurs les volumes d'énergie nécessaire pour couvrir la consommation annuelle de ses clients, revend les excédents et achète le manquant. Mandaté par Enercoop, le rôle d’Alterna est d’assurer l’équilibre du réseau en s’engageant, sur le périmètre d’Enercoop, à financer le coût des écarts constatés a posteriori entre l'électricité injectée et l'électricité effectivement consommée (sous-tirée). Alterna est donc en relation constante avec RTE et Enercoop. En tant que RE, Alterna doit alors estimer les soutirages du périmètre et doit aussi couvrir les injections nécessaires. Comme tout autre RE et afin de respecter les règles du gestionnaire du réseau, Alterna se fournit au besoin en électricité sur le marché, auprès de producteurs, ou de gré-à-gré auprès d'un autre fournisseur en sur-injection. Cela amène donc à des actions de vente/achat de « blocs d’énergie », en lien avec RTE, qui est majoritairement de l’énergie « grise ». C’est le modèle actuel du système en France. Il est important de préciser que si l’équilibrage s’effectue de manière quotidienne toutes les trente minutes sur une semaine, le décompte de la garantie d’origine 100 % énergie renouvelable n’est possible qu’à l’échelle annuelle.

Si Enercoop étudie la possibilité d’être son propre Responsable d’Équilibre, il a confié cette mission à Alterna, un partenaire historique pour Enercoop. A l’origine de l’histoire d’Alterna, il y a les Entreprises Locales de Distribution (ELD). Ces entreprises ont la particularité d’avoir été créées en 1946 pour s’occuper de développer et d’exploiter les services publics d’électricité et de gaz. Ce sont pour la plupart des régies municipales d’électricité dont les valeurs de services publics et d’intérêt collectif sont proches de celles d’Enercoop. A mettre en comparaison, au besoin, avec d’autres Responsables d’Equilibre comme Smart Grid Energy qui est présenté comme une "petite société basée à Capbreton", mais qui a été achetée par... VINCI Energies.

Le modèle énergétique en France est en train de changer. Nous restons plus que jamais convaincus que l’énergie est avant tout une affaire de citoyenneté.


Actualisé en mars 2017, au moment où Enercoop Midi-Pyrénées compte 6 salarié.e.s, 3300 clients, 1020 sociétaires, 27 producteurs locaux.