espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

Les dessous de l'électron vert

Comment être sûr qu'on ne nous la fait pas à l'en-vert ?

De nouveaux acteurs arrivent sur le marché des énergies renouvelables. Pionnier de l’électricité verte, Enercoop s'en réjouit car cela prouve que la transition énergétique est bel et bien en marche. C'est aussi l'occasion pour le seul fournisseur coopératif d'électricité 100% renouvelable de rappeler sa vision et ses spécificités.

Épisode 1 : Redonner les clés de l’énergie aux citoyens

Enercoop est un mouvement citoyen de fond qui aspire à un autre modèle énergétique, juste et soutenable. Pionnier de l’électricité verte, notre vision est celle d’une société dans laquelle chacun.e peut accéder à une énergie 100 % renouvelable ; un modèle sobre en énergie, local, organisé dans le cadre d'une gouvernance partagée, transparente et démocratique. L'opacité vis-à-vis des choix énergétiques du pays ont conduit au désintérêt des citoyens et des collectivités pour la question, ainsi qu'à leur participation limitée dans la prise de décision. Chez Enercoop, nous pensons que l’énergie est avant tout une affaire de citoyenneté.

C’est pourquoi nous sommes organisés en un réseau de sociétés coopératives d’intérêt collectif (Scic), où nous mettons notamment en relation producteurs et consommateurs dans une démarche de circuit court. Enercoop, c’est aujourd’hui un réseau de 10 coopératives : les parties prenantes (consommateurs, producteurs, acteurs locaux, salariés...) décident et construisent ensemble cet autre modèle sur le principe « 1 Homme = 1 voix » quel que soit le montant en apport au capital du sociétaire.

Enercoop s'inscrit ainsi dans le courant de l'Économie Sociale et Solidaire, système économique qui place l'Homme, et non le capital, au cœur du projet. Par exemple, plus de la moitié des bénéfices sont automatiquement réinvestis. Les coopératives du réseau ont également l'agrément Entreprise Solidaire d'Utilité Sociale (ESUS) qui reconnaît le but d'utilité sociale et l'orientation de nos excédents vers la poursuite de notre activité. Voici un premier point fondamental qui différencie Enercoop de l’ensemble des autres fournisseurs d’électricité.

La suite au prochain numéro !

Episode 2 : kWh, Garantie d’Origine (GO) et « greenwashing »

Episode précédent : Enercoop est un mouvement citoyen de fond qui aspire à un autre modèle énergétique, juste et soutenable. Pionnier de la fourniture d’électricité 100 % renouvelable, Enercoop est organisé en un réseau de 10 sociétés coopératives d’intérêt collectif qui s'inscrit pleinement dans l'économie sociale et solidaire (ESS).


Comment garantir la traçabilité de l’énergie consommée ?

Tandis que les fournisseurs d'électricité « verte » passent généralement par le marché de gros et/ou souscrivent à l'Accès Régulé à l'Energie Nucléaire Historique (ARENH - voir les détails ici) pour l’énergie, et par le marché des Garanties d'Origine (GO) pour la valeur verte, Enercoop achète directement son électricité et ses garanties d’origine à des producteurs, qui sont également sociétaires de leur coopérative Enercoop locale. L'objectif est ainsi d'assurer 100% de son approvisionnement directement auprès de producteurs, et ce à l'échelle annuelle. Pour Enercoop, le flux physique de l'énergie et sa valeur verte ne sauraient être séparés.

En effet, la dissociation entre la garantie d’origine et le MWh initialement concerné permet à des fournisseurs de proposer des offres dites « vertes » car appuyées sur des garanties d’origine (GO) alors même que toute l’électricité achetée par le fournisseur provient d’une source non verte ! En achetant uniquement des GO et de l’électricité non verte sur le marché de gros ou via l'ARENH, les autres fournisseurs « 100 % renouvelable » ne contribuent pas au développement de nouveaux moyens de production d’électricité renouvelable.

Pour être encore plus concret, les GO sur-rémunèrent de 0,2 à 1€ / MWh le producteur, pour un marché de l'énergie qui oscille autour de 42€ / MWh aujourd'hui (printemps 2018). Enercoop sur-rémunère réellement ses producteurs en bonifiant les tarifs jusqu'à 4€ au delà-du prix de marché et pour des durées longues. Si les garanties d’origines permettent d’assurer que sur un an autant d’énergie que ce que les clients consomment a été injecté sur le réseau commun, elles ne proviennent sûrement pas des installations rémunérées par la facture des clients pour leur énergie puisque dissociées comme expliqué précédemment. Il est donc impossible de financer un projet d'énergie renouvelable grâce uniquement aux GO.

Ainsi, derrière la prise d’électricité, Enercoop développe un circuit court de l’énergie par l’achat en direct à 150 producteurs locaux en France.


Note : article édité en juin 2018 - Les chiffres évoqués sont susceptibles d'évoluer

Episode 3 : Comment un client d’Enercoop agit-il pour la transition ?

Episode précédent : Pionnier de la fourniture d’électricité 100 % renouvelable, Enercoop achète directement son électricité et ses garanties d’origine à des producteurs. Une offre vraiment « verte » confirmée récemment par Greenpeace, a contrario des offres « bon marché » en réalité constituées d’électricité nucléaire ou fossile, trompeuses pour le consommateur.

La publication récente du baromètre de Greenpeace France met en valeur nos différences bien qu’il fasse l’impasse sur notre structure sous la forme de coopérative d’intérêt collectif, et sur notre politique d’approvisionnement. Deux particularités qui font d’Enercoop un opérateur singulier.

Aujourd’hui l’approvisionnement d’Enercoop se fait sur le mode de contrats directs avec les producteurs d’électricité renouvelable (achats de gré à gré de l’électricité et des garanties d’origine associées). Ces achats sont complémentés par des échanges sur les marchés de l’électricité de façon à adapter le profil de la production à celui de la consommation (variations horaires, mensuelles, saisonnières, etc....). Dans l’ensemble, l’achat d’électricité à Enercoop se fait à un prix basé sur le prix du marché, auquel viennent s’ajouter des bonifications (fidélisation du producteur, soutien à des projets exemplaires, etc...). Enercoop a commencé à mener une politique de contractualisation sur le long terme (8 ans) permettant une sécurité de prix pour le producteur comme le fournisseur, et est également en train de tester l’achat d’électricité sur 30 ans à des projets sans soutien public qui permettent un prix stable, indexé sur le coût de production, et un levier de soutien à de nouveaux projets.

Une facture d’électricité pas comme les autres
Ainsi, à travers sa facture d’électricité, un client d’Enercoop augmente concrètement la consommation d’énergie renouvelable dans le mix énergétique français, et participe indirectement à la création d’emploi dans le secteur. Il permet de faire naître sur les territoires des projets portés par des collectifs citoyens (CéléWatt...), des entreprises éthiques (Biocoop, Ethiquable...), des collectivités (futur MIN de Nantes), ou même des coopératives du réseau comme en Midi-Pyrénées. Ces projets bénéficient du soutien du réseau Enercoop à travers ses tarifs d’achat de l’électricité ou un appui logistique permettant l’équilibre économique des projets. Le client Enercoop permet aussi l’incubation d’initiatives comme Energie Partagée (outil d’investissement dans les énergies renouvelables maîtrisées par les citoyens), ou plus récemment Energie Solidaire pour lutter contre la précarité énergétique. Par son choix, le client Enercoop contribue également à l’éveil et à la sensibilisation autour de l’énergie, tout en étant exemplaire car il consomme en moyenne 20 % de moins que le profil classique édité par gestionnaire de réseau Enedis.

Un client qui peut aussi être coopérateur
Par ailleurs, le client Enercoop peut aussi être sociétaire et donc acteur de sa coopérative. A travers son apport au capital social, le sociétaire Enercoop contribue également à la mise en oeuvre de nouveaux moyens de production. C’est particulièrement le cas en Midi-Pyrénées : forte d’un capital social de plus d’un million d’euros à ce jour, la coopérative a construit et inauguré cette année son 1er parc solaire (250 kWc) à Auterive (31), qui approvisionne le réseau Enercoop depuis juillet, et sa 1ère opération d’autoconsommation collective (45 kWc), la première en Occitanie, pour approvisionner le magasin Biocoop de Saint-Affrique (12) et une clinique voisine, en circuits courts (le surplus de production est destiné au réseau Enercoop). La construction d’un deuxième parc solaire est lancée à Cintegabelle (31), et au moins deux autres suivront en 2019.

Vers un éco-système énergétique vertueux
Le réseau Enercoop va continuer à approfondir son modèle. Sa ligne de conduite est bien de construire une forme d'éco-système indépendant des marchés, même si en tant qu'opérateur énergétique Enercoop ne peut pas prétendre y être totalement étanche. Enercoop a une relation de co-existence mais tout l'esprit du mouvement Enercoop c'est de construire sa propre logique afin de préserver ses clients et producteurs des fluctuations du marché, des logiques de spéculation, et de renforcer les liens entre consommateurs et producteurs.